Vous êtes dans : Accueil > Cadre de vie > Environnement > Parcs et jardins

Parcs et jardins

Un tiers de la superficie de la ville est planté d'espaces verts.

Le Parc Cadet de Vaux

L’arboretum du Parc Cadet de Vaux présente de nombreuses essences rares parmi les nombreuses familles et variétés d’arbres et d’arbustes répartis de par le monde. On y découvre notamment plusieurs variétés de pins, de cèdres, d’hêtres rassemblés autour de deux " arbres stars " :

Le Sequoïa de Californie ou Sequoïa Giganteum : considéré comme l’un des plus grands arbres de la planète, il est originaire des pentes orientales de la Sierra Nevada en Californie. Un spécimen unique au monde atteint 83 mètres de haut et pèse 2 000 tonnes.

Le Gingo Biloba ou arbre à 40 écus : ce conifère possède un long pedigree qui remonte à 200 millions d’années. Après la période glacière, il n’a survécu à l’état sauvage qu’en Chine du sud-est. Au premier millénaire avant notre ère, les moines bouddhistes l’avaient désigné " arbre sacré ", peut-être en raison de sa longévité.

Bien d’autres arbres sont à découvrir comme le Pin Grifithii, originaire de l’Himalaya et reconnaissable à ses longues aiguilles vert cendré, le Prunus Pissardi et ses fleurs pourpres, le Pin Noir d’Autriche...

 

Le Parc de la Mairie

Le Blason Floral de la ville ouvre l’accès du Parc de la Mairie. Lieu de promenade, il est également fort apprécié des photographes, car on y trouve de superbes massifs propices à de très jolis décors pour les photos de mariage. On y trouve également de beaux spécimens d’arbres, dont un Sequoïa de Californie, comme dans le Parc Cadet de Vaux.

Le Bois des Eboulures, véritable parc boisé au coeur de l’agglomération

Sur 55 hectares, il constitue un exemple réussi d’intégration d’une zone naturelle dans un périmètre urbain. Cadre formidable pour toute la famille, le Bois des Eboulures est ouvert à tous ceux désireux de s’oxygéner en toute quiétude. Balades à pied ou en vélo, parcours de bicross ou de santé, piste de rollers, de jogging ou jeux d’enfants, chacun y trouvera une occasion de se détendre. Malheureusement ce bois a beaucoup souffert lors de la tempête de 1999 et plus de 1200 arbres y sont tombés. Son nettoyage et son reboisement sont toujours en cours.

La Butte de Cormeilles

Ce massif boisé de 465 hectares au total, et classé " zone sensible ", domine la ville. Depuis de nombreuses années, il fait l’objet d’un vaste projet de réaménagement, conduit par l’Agence des Espaces Verts, L’Ile-de-France, en coordination avec le syndicat de la Butte de Cormeille dont Franconville fait partie, avec Sannois, Argenteuil, Cormeilles en Parisis et Montigny les Cormeilles.Depuis 2004, un parcours est aménagé afin de se rendre à pied jusqu’à Montigny sans rencontrer de voitures.

La serre

Située dans le Parc Cadet de Vaux, elle s’étend sur 400m². Toutes les fleurs des massifs extérieurs et des décorations intérieures sont concoctées par la Serre Municipale, qui produit plus de 90 000 plantes par saison !