Vous êtes dans : Accueil > Sport > Jumping International > Jumping International (Français) > Le Jumping > Historique et Résultats

Historique et Résultats

Depuis plus de 20 ans , le Jumping de Franconville figure parmi les plus importants concours français. Sa convivialité et le professionnalisme de son organisation sont reconnus de tous. Créé en 1985, il a pris depuis lors une place prépondérante dans le monde équestre pour devenir, au fil des ans, un rendez-vous majeur du calendrier International ou National du saut d’obstacles.

1985 : Création du Jumping de Franconville.

1986 : Le deuxième Concours Hippique National compte désormais pour le Championnat de France de Saut d’Obstacles.

1987 : Le Jumping gagne ses titres de noblesse en obtenant le label C.S.I. (Concours de Saut International).

1988 : Avec Cannes, Dinard, Strasbourg et Grenoble, Franconville intègre le 1er circuit international de France regroupant 5 grands C.S.I.

1989 : 10 nations se retrouvent à Franconville pour trois jours, devant 10 000 spectateurs.

1990 : Pendant quatre jours, Franconville accueille des épreuves nationales et internationales ; 12 pays participent à ce concours.

1991 : Le Jumping de Franconville change de site. Les 50 hectares du Bois des Eboulures accueillent désormais les épreuves.

1992 : Concours international devant 20 000 spectateurs.

1993 : Un Jumping National, comportant 11 épreuves.

1994 : Le Jumping de Franconville fête ses dix ans de succès jamais démenti.

De 2003 à 2007 : Les 9 épreuves du Jumping National PRO 1 réunissent chaque année les meilleurs cavaliers français.
En 2006, la S.O.C.I.F ( Société d'organisation du concours international de Franconville) reçoit de l' A.C.S.O.F ( Association des cavaliers de saut d'obstacles français) trophée du 2ème meilleur PRO 1 Français

2008 : Organisation d’un CSI****, dont le Grand Prix fût qualificatif pour les JO de Pékin et les championnats d’Europe seniors 2009.

2012 : Organisation d’un CSI***. dont 3 épreuves ayant permis de comptabiliser des points pour la ROLEX Ranking list permettant ainsi aux cavaliers d'être qualificatif pour les J.O de Londres

Résultats de 1988 à 2012

1988 : Markus Fuchs (frère de Thomas Fuchs, vainqueur de l’édition 1991) réalise un véritable exploit et décroche le record mondial de puissance en franchissant, avec son cheval Pouchkine, une barre placée à 2,35 m !

1990 : Eric Navet gagne son “ticket” pour les J.E.M. de Stockholm où il deviendra Champion du Monde avec son fidèle «Quito de Baussy».

2000 : Une année exceptionnelle avec un Jumping International. Olivier Jouanneteau remporte le Grand Prix.

2003 : Au terme de trois jours de compétitions particulièrement rudes, Laurent Goffinet a remporté le Grand Prix.Robert Breul est arrivé second et Nicolas Delmotte troisième. Le Prix de la Meilleure Cavalière fut remporté par Mathilde Delaveau et celui du Meilleur Cavalier par Gregory Wathelet.

2004 : L’essentiel des pré-sélectionnés Olympiques sont présents :
Eric Navet, Champion du Monde par équipe et Vice-Champion du Monde individuel avec son cheval “Dollar du Murier”. Michel Robert, accompagné de Michel Hecart, Christian Hermon, Florian et Reynald Angot...

2005 : Eric Navet sur Gentleman Platière (également vainqueur du Grand Prix) et Bernard Schotsmans sur Upsilon d’Ocquier remportent l’épreuve de puissance.

2006 : Florian Angot sur First de Launay remporte la Super coupe de Franconville devant Olivier Guillon sur Ionesco de Brekka et Eric Martin Lalande sur Harry Mancias.

2007 : Eric Navet sur Hym d’Isigny remporte dimanche 23, le Grand Prix de Franconville devant Fabrice Lyon sur Gatsby de Quinho et Julien Epaillard sur Icare du Manet. L’épreuve de puissance samedi 22 est remportée au 3e barrage à 1,88m par Aldrick Cheronnet sur Pugnax, Christophe Deuquet sur Jicky de Nantuel et Aldrick Cheronnet sur Valentino.

A noter que le Prix de la meilleure cavalière est attribué à Alexandra Francart pour la deuxième année consécutive et le prix du meilleur cavalier est attribué à Julien Epaillard. Le prix du meilleur cheval est décerné à Hym d’Isigny.

2008 : Laurent Goffinet sur Flipper d’Elle s’est imposé dans le Grand Prix IKEA devant Timothée Anciaume sur Lamm de Fetan et Nicolas Delmotte sur Luccianno. Eugénie Angot est 4eme sur Mozart des Hayettes et Eric Navet 5e sur Hym d’Isigny.
Laurent Goffinet a également remporté le Petit Grand Prix du Conseil général du Val-d’Oise sur Flipper d’Elle.
A l’épreuve des 6 barres, c’est encore un français, Thomas Rousseau sur Lavalette Leamax qui a franchi 2.05 mètres.
A noter l’excellente prestation de l’américain Peter Wylde sur Robin et Unbelievable 5 : 1er des épreuves 1, 2, 5, 7 et 9 ; 5e de l’épreuve 4 et 7e de l’épreuve 3.
Le Prix de la meilleure cavalière a été attribué à Eugénie Angot et le Prix du meilleur cavalier à Nicolas Delmotte.
Le prix du meilleur cheval a été décerné à Flipper d’Elle.

2012 : La forte délégation de cavaliers français a fait face aux meilleurs cavaliers mondiaux lors des 9 épreuves du CSI*** de Franconville.
C’est Eric Navet sur Colombo Van Den Blauwa qui s’est imposé dans le Grand Prix Cofely-Ineo devant Julien Epaillard sur No Name De Siva et Eugénie Angot sur Old Chap Tame.
Eric Navet a également remporté l’épreuve n°1 du Prix Hippopotamus sur Watco, il est arrivé 2e dans le Prix Quai des Marques ; 3e dans le Prix du Conseil général du Val-d’Oise et 5e dans le Prix Kaufman & Broad.
La veille, lors de l’épreuve des 6 barres, c’est le Hongrois Henri Kovacs sur Quedge Deene et le Britannique Peter Murphy sur Renkum Off Centre qui ont gagné cette épreuve de puissance en franchissant 1,90 mètre.
Le Prix de la meilleure cavalière étrangère a été attribué à Frédérique Fabre Delbos (Suisse) ; le Prix du meilleur cavalier étranger à Sebastian Haas (Allemagne) ; le Prix de la meilleure cavalière française à Eugénie Angot ; le Prix du meilleur cavalier français à Eric Navet. Le Prix du meilleur cheval a été décerné à Marquis de la Lande.

2013 : c’est Julien Epaillard sur Qarat De La Loge qui s’est imposé dans le Grand Prix Cofely devant Michel Robert sur Oh D’Eole et Michel Hécart sur Quatrin de la Roque. Un podium 100% français ! Julien Epaillard a également remporté le Petit Grand Prix E. Leclerc sur Pink, et le prix Vinci sur Qarat de la Loge. Il est arrivé 2e dans le prix McDonald’s et 12e dans le Prix Davril. C’est donc tout naturellement qu’il a remporté le Trophée du meilleur cavalier français. La veille, lors de l’épreuve des 6 barres, c’est le Britannique Tim Stockdale sur Fresh Direct K2 qui a gagné cette épreuve de puissance spectaculaire en franchissant 2 mètres. Le Prix de la meilleure cavalière étrangère a été attribué à Giulia Martinengo Marquet (Italie) ; le Prix du meilleur cavalier étranger à Westley Heydens (Pays Bas) ; le Prix de la meilleure cavalière française à Caroline Nicolas. Le Prix du meilleur cheval a été décerné à Qarat de la Loge.