ASSIR’M : une jeune association spécialisée dans le sport santé

Créée en février 2019, l’association franconvilloise ASSIR’M propose des séances d’activités physiques adaptées à destination de toute personne atteinte de pathologie de longue durée.

Diabète, insuffisance cardiaque, obésité, dépression… ASSIR’M vient en aide aux personnes qui ont envie de reprendre le sport pendant et après une affection de longue durée (ALD), ce qui englobe de nombreuses pathologies.

Depuis sa création il y a deux ans, cette association basée à Franconville promeut le sport santé auprès de personnes atteintes de maladies chroniques, en traitement ou en rémission.

« Il y a peu et en tout cas pas encore assez d’associations qui proposent ce genre d’activités adaptées dans le Val-d’Oise. Nous souhaitons offrir le suivi que les patients peuvent avoir à l’hôpital au plus grand nombre et en ville », explique Atik Djenane, l’un des fondateurs d’ASSIR’M et responsable du développement et du suivi des patients.

Gymnastique, boxe, pilate, yoga, vélo. Il n’y a pas un sport défini en particulier. Les membres de l’association fixent dans un premier temps les priorités et objectifs avec les patients pour déterminer les disciplines les plus pertinentes au travail demandé. Accompagné d’une bonne nutrition et d’une bonne hygiène de vie, le sport est le premier remède contre l’asthénie due à un traitement parfois lourd. « Ça a beaucoup d’effets positifs. L’activité physique permet d’avoir une meilleure santé et de lutter contre une éventuelle récidive », souligne Atik Djenane. En plus de s’adapter aux capacités physiques de la personne, ASSIR’M prend en compte l’aspect psychologique et social. « Si on se rend compte que la personne a eu une pathologie lourde, nous nous adaptons pour qu’elle puisse progresser à son rythme, la base du travail se concentrant sur le corps », explique-t-on à ASSIR’M. Pour amener la personne à aller plus loin tout en étant à l’écoute de la biodynamique de son organisme, l’association reprend notamment le principe du geste juste ou encore la méthode De Gasquet.

Depuis quelques mois, ASSIR’M collabore avec l’hôpital d’Eaubonne et souhaiterait se rapprocher d’autres établissements de santé.

« Les médecins peuvent désormais nous rediriger leurs patients ayant besoin d’être accompagnés dans la reprise du sport. Nous ne faisons pas de rééducation mais de la réathlétisation », précise Atik Djenane. Ces sessions proposées au CSL les mercredis et vendredis matin en groupes restreints permettent aux adhérents de reprendre confiance en eux et à réapprendre à écouter leur corps pour en prendre soin. Le suivi est ponctué de bilans au début afin de déterminer des objectifs, puis durant la prise en charge et à la fin de celle-ci afin de constater les évolutions réalisées et les progrès possibles. En deux ans d’activité, ASSIR’M a accompagné une centaine de personnes.

Plus d’infos : www.assirm.fr 06 05 88 45 43

Démarches
en ligne
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×