Les commerces et les associations des commerçants toujours aussi dynamique

Les commerces de proximité avec les associations des commerçants occupent une place indispensable dans nos vies, animent les centres-villes et quartiers, ils font perdurer l’esprit marchand et le contact avec le client.

Les commerçants participent depuis toujours à l’attractivité des villes. Ils animent les quartiers et permettent aux habitants de faire leurs achats. Régulièrement, de nouvelles enseignes s’implantent dans les quartiers et d’autres se renouvellent. Dernièrement, Culture Mangas a commencé son activité, un magasin de fleurs s’est installé boulevard Maurice Berteaux sous le nom de la Fée Fleur. Dans le centre-ville, le restaurant Vent d’Ouest a trouvé repreneur et est devenu la Crêperie Le Ravel, en référence à la Place sur laquelle il est situé. L’institut de beauté Beauty Corner a ouvert sur cette place également. La boulangerie Aux Gourmandises, située sous les Arcades des Peupliers, a été rachetée et Le Fournil de Franconville a, lui aussi, trouvé repreneur.

Sans compter la galerie E. Leclerc, les Portes du Parisis, le Quai des Marques, Ikea et les différents marchés, la ville compte 219 commerces.

Les commerçants apportent de la vie dans une commune et leurs associations participent aux événements et organisent des manifestations festives. À Franconville, c’est Actioncom qui s’en charge. À l’approche de Noël, de nombreuses animations se préparent notamment avec la fête prévue le 14 décembre. Concoctée par les commerçants et leur association, avec la venue du Père-Noël, des balades en calèche ou en train, des structures gonflables aménagées sur les différents pôles commerciaux, cette journée promet d’être riche en émotions. Alors qu’elle a fêté en début d’année ses quinze années d’existence, Actioncom propose et développe des actions commerciales.

L’une des plus dynamiques du Val d’Oise, l’association regroupe une cinquantaine de commerçants. Chefs d’entreprises indépendants, ils souhaitent tous apporter aux habitants de la proximité, du service et de la qualité. « Les petits commerces dynamisent leurs villes en leur apportant de la proximité et de l’attractivité, rappelle l’association. Depuis sa création, Actioncom fédère de plus en plus de commerçants. Notre mission est d’éviter aux habitants d’aller dans de grandes surfaces pour faire leurs courses. C’est une autre manière de consommer. Le contact client n’est pas le même. Et plus il y a d’animations autour de nos commerces dans les différents pôles commerciaux, plus ils ont envie de venir ».

  • Noël, avec un samedi exceptionnel (le 14 décembre pour cette année) et différentes animations dans le Centre-Ville et à Cadet de Vaux. C’est la journée pour les enfants, le Père Noël est présent toute la journée, et les commerçants proposent des animations devant leur magasin.
  • À Pâques, des mascottes se promèneront en distribuant du chocolat.
  • FrancoRétro, l’exposition de véhicules anciens, aura lieu en mai prochain. Il s’agira de la troisième édition. Plus de 150 véhicules y sont réunis chaque année, avec des défilés dans la ville et diverses animations en centre-ville.

Véritables lieux de rencontres, les habitants s’y retrouvent et prennent leurs habitudes. Franconville accueille tous les types de commerce de la boucherie traditionnelle à la boulangerie artisanale en passant par le traiteur, l’opticien, le coiffeur, l’esthéticienne, le fleuriste, le tatoueur, le libraire ou encore le cordonnier. Une diversité d’offres qui permet aux Franconvillois d’avoir tout à portée de main. L’offre commerciale doit être protégée. Le droit de préemption peut être utilisé comme cela a été fait pour la librairie, ou plus récemment pour l’ancien commerce Bagatelle.

Ces quatre pôles commerciaux sont répartis sur le territoire afin de satisfaire les habitants de chaque quartier. Cadet de Vaux, Épine-Guyon, Gare et Centre-ville. Ils complètent l’offre des grandes surfaces et galeries commerciales comme le Quai des Marques et Les Portes du Parisis. Suivant l’exemple de nombreuses villes, Franconville adapte sa politique vis-à-vis des commerces selon les besoins de chacun. Le stationnement payant a permis de désengorger le centre-ville en assurant une rotation des voitures. Les clients trouvent plus de places pour se garer, les commerçants n’ont pas de mal à se faire livrer et les habitants ne se retrouvent plus aussi gênés par les voitures ventouses. Pour rappel, 45 minutes/jour sont offertes pour permettre à chacun de pouvoir se rendre dans les commerces de la ville, déposer un courrier ou encore aller chercher un colis. Enfin, les marchés de la ville assurent également une offre complémentaire.

Le marché du centre et celui de l’Épine-Guyon sont toujours fréquentés par de nombreux clients et celui de la gare ne cesse de se développer en commerces et en termes de fréquentation. Le marché du centre offre tous les mercredis et samedis matins (8h – 13h) de nombreux stands de vêtements, chaussures et accessoires pour adultes et enfants en plus de ses étals de produits alimentaires et des commerces de produits bio. Le marché de l’Épine-Guyon est alimenté les dimanches matins (8h – 13h) par huit marchands de (fruits, légumes, fleurs, fromages…) et est lui-aussi, à une plus petite échelle, indispensable à la vie du quartier qu’il anime. Créé à l’issue des travaux réalisés sur la Place de la Gare il y a une dizaine d’années, le marché de la Gare dispose aujourd’hui d’une vingtaine de commerçants (primeurs, vêtements, bijoux, rôtisseurs, cuisine créole, couscous, accessoires de dépannage…). Il fonctionne les jeudis de 16h à 21h.


Marion Bisognani,
La Fée Fleur

C’est l’emplacement de la boutique et une bonne capacité de stationnement qui sont importants. La présence de parking alentours joue pour beaucoup dans l’attractivité et le développement d’un commerce. Cela peut également passer par la visibilité dont la commune peut nous faire bénéficier à travers des affiches ou panneaux de signalisation.”

 


Eric Yakan,
Labyrinthe

Le sourire et la joie des commerçants, il n’y a que ça de vrai ! Ce sont les principaux atouts qu’un commerce doit avoir pour se développer. Le fait qu’il y ait différents pôles commerciaux, c’est mieux qu’un centre commercial unique en centre-ville.”

 


Marie-Jo Buisson,
Boulangerie Buisson

La qualité et l’accueil joue une rôle important. Le fait d’être réunis dans un même centre commercial est un plus pour chacun des commerçants car lorsqu’un client vient par exemple acheter sa baguette cela peut lui donner envie de faire quelques courses d’autant plus quand un parking est à disposition. »

 


Florent Tanguy,
La Boucherie du Centre

Il n’y a pas de recette miracle, c’est au commerçant d’attirer la clientèle à travers notamment l’amour du métier qu’il peut avoir, les conseils qu’il prodigue aux visiteurs de la boutique et, surtout, la qualité des produits qu’il sélectionne. »

 


Charlotte Maurice,
Evasion Beauté

Le stationnement gratuit permet aux clients d’être plus sereins dans leurs déplacements. C’est pratique et ça incite les gens à venir nous voir. L’entretien et la propreté aux abords des commerces sont une belle vitrine pour nous. »

Démarches
en ligne
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×