Plan 1 jeune, 1 solution – Un dispositif tourné vers l’avenir

Afin d’aider et renforcer l’accompagnement des 750 000 jeunes arrivés sur le marché du travail en septembre 2020 mais aussi ceux qui demeurent aujourd’hui sans activité ou formation, le dispositif 1 Jeune, 1 Solution a été lancé.

6,7 milliards d’euros. C’est le budget qui a été débloqué à la rentrée par l’État à travers son dispositif « Un jeune, Une solution ». Les deux confinements qui ont marqué l’année 2020 ont été  vécus difficilement par les jeunes. À Franconville, la plupart des jeunes inscrits à la Mission Locale Vallée de Montmorency installée dans les locaux de la mairie, ont toutefois poursuivi leur  accompagnement à distance à travers des entretiens téléphoniques ou encore des ateliers en visio.

Aides renforcées

Le dispositif 1 Jeune, 1 Solution a pour objectif de renforcer les aides octroyées pour la formation et l’insertion de ces derniers dans la vie active. « C’est un effort global effectué qui mise sur la formation et l’emploi pour les jeunes », résume Sandrine Le Moing, Présidente de la Mission Locale. « En attendant un retour à la normale, les jeunes ne sont ainsi pas laissés de côté. Ce sont des solutions tampons pour éviter de les laisser attendre et leur permettre de découvrir des métiers. Cela leur permet de profiter de ces temps compliqués pour anticiper la suite. » précise l’élue. Aides à l’embauche, formations, accompagnements, aides financières aux jeunes en difficulté… Ce plan entend répondre à toutes les situations pour faciliter leur entrée dans la vie professionnelle, les orienter et les former dans des secteurs et métiers d’avenir. Il permet également d’accompagner ceux qui sont éloignés de l’emploi en construisant des parcours d’insertion sur mesure. Le dispositif vient en ce sens renforcer la capacité des aides déjà mises en place par les missions locales.

« C’est un soulagement car on augmente les solutions que nous leur proposons tout au long de l’année. Le travail des missions locales est mis en avant et c’est un juste retour de ce que nous faisons depuis plus de vingt ans », se réjouit David Potrel, Directeur. Mise en place il y a quatre ans, la Garantie Jeune se trouve en effet renforcée par le plan 1 Jeune, 1 Solution et voit son nombre de places augmenter de 50%. De même pour les services civiques et le nombre de formations dont le nombre de places disponibles est désormais plus conséquent.

Nanuk, 20 ans
Alternante à la Mission Locale Vallée de Montmorency

« J’ai fait ma rentrée en BTS communication à l’IGS en septembre. Travaillant déjà à la Mission Locale sur l’antenne de Deuil-la-Barre en tant que chargée d’accueil pendant un an, j’ai demandé à faire mon alternance au siège de la structure, situé à Franconville. Cela a été possible grâce aux aides mises en place par l’État, qui ont financé une bonne partie de ma formation. Sans ces 8 000 euros octroyés via cette aide qui a vu le jour l’année dernière pour faire face à la crise, soutenir les étudiants et inciter les entreprises à embaucher des alternants, la Mission Locale n’aurait pas pu me prendre. C’est tombé au bon moment pour moi, ça me permet de continuer mes études comme je le souhaitais. Je suis sur le terrain une semaine sur deux pour apprendre les bases de la communication. Pour l’instant, je travaille sur les réseaux sociaux, incontournables aujourd’hui, et je vais ajouter petit à petit des cordes à mon arc. »

Démarches
en ligne
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×