Révision du Plan Local d’Urbanisme au programme cette année

Près de onze ans après la mise en place du Plan Local d’Urbanisme (PLU) à Franconville, la commune a joué un rôle nécessaire dans la lutte contre la crise du logement. Aujourd’hui, nos objectifs sont atteints et avec eux, nos besoins ont évolué. Il est donc nécessaire de revoir en profondeur notre PLU pour l’adapter aux nouvelles contraintes de notre ville. Esthétique, cadre de vie, circulation, transition énergétique… seront naturellement, encore au cœur de ce nouveau règlement d’urbanisme qui marquera notre territoire pour les 15 prochaines années. La procédure de révision du PLU débutera cet automne.

Ce qui est fait n’est plus à faire. Approuvé en décembre 2009 et modifié par cinq fois, le Plan Local d’Urbanisme a évolué durant ces onze dernières années au gré des différentes lois qui ont bouleversé en profondeur le droit de l’urbanisme. S’adaptant un jour aux mesures décidées par l’État, comme les quotas de logements sociaux, ou répondant le lendemain aux besoins d’équilibre infrastructurel propres à la commune, Franconville compte aujourd’hui près de 40 000 habitants. Nous avons toujours remplis nos obligations en terme de logements sociaux (le taux légal est de 20% jusqu’en 2025, et Franconville est à de près de 21%).

Selon les chiffres enregistrés par l’Insee au 1er janvier 2017, la ville comptait alors 36 972 habitants. Et les dernières constructions livrées ont permis d’accueillir de nouveaux Franconvillois. Un plus pour notre ville et ses commerces de proximité. Mais les défis d’hier ne sont plus ceux d’aujourd’hui.
“En 2009 il était nécessaire de réaliser un PLU. Je l’ai voté. Ce PLU a permis à notre ville d’accueillir de nouveaux franconvillois et d’inverser de nombreuses tendances qui nous avaient alertés à l’époque.” explique Monsieur Le Maire.

Franconville a pris sa part dans la lutte contre la crise du logement avec la réalisation de nouveaux programmes immobiliers. Le projet d’aménagement de développement durable, élément pivot du PLU de 2009 projetait cet effort sur quinze ans. « Nous avons trouvé un certain équilibre, souligne l’édile. Aujourd’hui, notre ville évolue dans le bon sens, des commerces rouvrent tout comme des classes car nous avons retrouvé en 2019 le même nombre d’élèves qu’il y a 30 ans. » Depuis le début des années 2000, quinze classes avaient dû en effet fermer leurs portes. Pour faire évoluer et réinventer la ville, un renouvellement générationnel était nécessaire. Le PLU a su apporter à Franconville, à travers ses cinq modifications, un dynamisme nouveau et une certaine attractivité.

Compte tenu du niveau de population qui est enregistré aujourd’hui, l’heure est à un urbanisme axé plus encore sur le renforcement de la protection du cadre de vie avec des critères de construction plus contraignants. L’ensemble des communes doit tirer les leçons de la crise actuelle et l’importance notamment de l’écologie. « Nous nous orienterons donc vers un urbanisme de finition. Nous réviserons et réduirons les zones constructibles, nous travaillerons sur les divisions de terrains, les trottoirs, les modalités de déplacement… Nous ajusterons naturellement tout cela aux nouvelles exigences environnementales explique Xavier Melki qui poursuit. Nos priorités ne sont plus les mêmes qu’hier.» Première étape de la révision du PLU : un débat sur le projet d’aménagement et de développement durable qui sera précédé de plusieurs réunions publiques. « Tout ce travail sera fait en concertation avec les riverains, comme j’ai pu le faire sur tous les dossiers que j’ai eu à conduire, afin que chacun puisse être acteur de notre ville de demain. », souligne le maire. Une consultation pour retenir un bureau d’étude a été lancée le 18 mai.

En chiffres
Depuis 2009, 2 980 logements livrés ou en cours de construction
20.51% de logements sociaux atteints à Franconville au 1er janvier 2019
18 à 24 mois : durée moyenne de la révision d’un PLU

Le PLU qu’est-ce que c’est ?
Il s’agit de l’outil de référence quant à la réglementation urbaine locale.
Venu remplacé en décembre 2000 le Plan d’Occupation des Sols (POS) avec la loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain (dite loi SRU), ce document stratégique permet d’établir un projet global d’urbanisme et d’aménagement.
Il fixe notamment les règles applicables lors de l’instruction des permis de construire à l’échelle de la ville.
Rapport de présentation, plan d’aménagement et de développement durable (PADD), règlement, plan de zonage….
Tout y est présenté en détails. Particuliers, acteurs économiques et administrations doivent se plier aux règles du PLU voté en conseil municipal.

Démarches
en ligne
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×