Viernheim et Franconville gardent le contact

Malgré le contexte qui limite les possibilités de se rencontrer, les relations avec Viernheim n’ont pas été rompues par le coronavirus et un projet de jumelage avec une nouvelle ville est à l’étude.

La crise sanitaire ne permet plus aux relations de jumelage de fonctionner comme à l’ordinaire. Pour autant, les villes jumelées se serrent les coudes à distance. Le maire de Viernheim, Matthias Baaß, a souhaité donner des nouvelles dans une vidéo envoyée avant les fêtes de fin d’année et y partager l’actualité locale. « À l’occasion des fêtes de Noël et du Nouvel An qui approchent, je vous adresse de Viernheim mes salutations les plus sincères en cette année si troublée et si particulière. Nous n’aurions jamais pu imaginer une telle année, un tel bouleversement, s’exprime l’édile allemand. Nous comptons actuellement à Viernheim 130 personnes touchées par le virus et au total 600 personnes sur toute l’année. (…) Toute manifestation étant interdite, il n’y a donc pas eu cette année non plus de célébrations avec et autour des villes du jumelage. Cela est très regrettable et je trouve cela vraiment dommage. Il va nous falloir encore patienter alors essayons de profiter ensemble de ce temps précieux pour préparer déjà l’avenir et les échanges futurs entre nos villes. »

De son côté, l’association Rencontres Villes Jumelées s’est adaptée et échange avec Viernheim par téléphone, mail, Skype ou par courrier. Après plus de cinquante ans d’amitié, les liens culturels, sportifs, scolaires et humains tissés pendant un demi-siècle ne peuvent se défaire aussi facilement. « À ce jour tout le monde va bien, enfin pour nos amis et leurs proches mais, comme nous, ils sont très inquiets pour l’avenir, rapporte Monique Eveillard, Présidente de l’association franconvilloise. Il ne faut pas rompre cette amitié en cette période si compliquée et nous avons à ce jour des outils qui nous le permettent, il faut en profiter. » Un groupe d’élèves de l’Institution Jeanne d’Arc maintient également les liens à distance avec leurs correspondants allemands au travers d’échanges par mail, et plateformes internet.

Nouveau jumelage

Franconville réfléchit actuellement à trouver une nouvelle ville européenne avec laquelle se jumeler lorsque le contexte sanitaire permettra de nouveau les échanges. Pour faire son choix, la commune se base sur certains facteurs essentiels. « Il faut rechercher une ville qui ait une démographie proche de la nôtre, qui ne soit pas trop éloignée pour faciliter les déplacements et réduire leurs coûts et qui soit en mesure d’accepter un jumelage », explique Jacques Ducrocq, Conseiller municipal délégué aux actions de jumelage. La ville de Viernheim venant de se jumeler à la ville polonaise de Mlawa, celle-ci pourrait être une bonne candidate pour rattacher Franconville à l’histoire de l’Europe et à la Mémoire et conserver le principe de la « Tripartite ». Une commune espagnole pourrait être également une très bonne opportunité au vu du nombre de Français apprenant la deuxième langue la plus parlée au monde. « Cela faciliterait l’apprentissage linguistique de nos élèves », souligne Jacques Ducrocq. Les échanges avec la ville anglaise Potters Bar ayant été complètement ralentis avec le Brexit et Franconville souhaitant maintenir un lien avec un pays anglophone, un rapprochement avec une ville irlandaise pourrait aussi être envisagé. « L’accès à ce pays pourrait se faire aisément par des vols partant de l’aéroport de Beauvais-Tillé », indique le conseiller municipal qui a la volonté de remettre à l’honneur de plus amples échanges linguistiques, culturels, artistiques mais aussi sportifs. Par exemple, réunir à nouveau en concert, les Harmonies de Viernheim et de Franconville ou bien renouer avec des tournois sportifs entre équipes de villes jumelées associés à des moments festifs. « Ceci serait un projet et un challenge de belle envergure qui pourrait avoir lieu durant les fêtes de Jumelage quand elles pourront à nouveau se tenir. », imagine Jacques Ducrocq.

Démarches
en ligne
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×