Charles de Gaulle

Suite aux annonces du Gouvernement du 7 janvier 2021, l’Espace Saint-Exupéry est contraint d’annuler l’exposition.

Le 9 novembre 1970, une figure emblématique du patriotisme, de la justice et de la liberté disparaissait. A l’occasion du cinquantenaire de la mort de Charles de Gaulle et des 80 ans de l’Appel du 18 Juin 1940, l’Espace Saint-Exupéry devait accueillir en novembre dernier une exposition hommage. Suite aux annonces gouvernementales elle avait déjà été reportée du 19 au 30 janvier et ne pourra finalement par se tenir. 

50 ans. Un demi-siècle nous sépare de la mort de Charles de Gaulle. 2020 marquait également les 80 ans de l’Appel du 18 Juin. Pour célébrer ces deux anniversaires, la Ville présente une exposition de documents et d’images d’archives photographies et films de reportage retraçant deux périodes clés de la vie du Général qui a fait se soulever la France face à l’occupant et ce Président dont l’influence politique inspire encore aujourd’hui.

Le parcours du Général de Gaulle fut ponctué de gloires mais aussi de périodes difficiles. Né le 22 novembre 1890 à Lille, il a un goût prononcé pour les études et le patriotisme en plus d’une éducation prônant les valeurs familiales.

Après avoir décroché son diplôme à l’école militaire de Saint-Cyr en 1912, il rejoint le 33ème régiment d’infanterie à Arras sous les ordres du Colonel Philippe Pétain.

Deux ans plus tard, la Première guerre Mondiale éclate. Il est mobilisé en tant que lieutenant. Il y est blessé à trois reprises. Réduit à la captivité par les Allemands, il tente de s’évader maintes fois jusqu’à sa libération au moment de l’Armistice le 11 novembre 1918. Il gravit peu à peu les échelons de par sa notoriété et sa proximité avec le pouvoir mais aussi en écrivant, d’abord des rapports, des notes, des articles de revue, des livres de doctrine, de réflexion, de morale, mêlant stratégie et politique comme l’ouvrage Le fil de l’épée publié en 1932.

Nommé Général le 1er juin 1940, il se fait véritablement connaitre durant la Seconde guerre Mondiale. En effet, les institutions ne tardent pas à s’effondrer et le Général qui sait la France en très mauvaise posture choisit l’exil au Royaume-Uni dès le 17 juin 1940. Dès le lendemain, il lance son célèbre appel depuis l’antenne radio de la BBC à Londres pour poursuivre le combat, mais l’armistice avec l’Allemagne est signé par Pétain le 22. Pour répliquer, de Gaulle organise les forces armées bientôt connues sous le nom de Forces Françaises Libres (FFL). Au bout de quelques mois, le Général arrive à se frayer une place importante dans la Résistance Intérieure qu’il parvient à fédérer avec succès. Il charge ensuite Jean Moulin, figure de la Résistance, d’organiser en France le Conseil National de la Résistance (CNR) créé fin mai 1943 pour rassembler et diriger tous les groupuscules et lutter plus efficacement contre l’occupant.

Le débarquement des alliés américains, canadiens et anglais dont a été mis à l’écart le Général de Gaulle a lieu le 6 juin 1944 sur les plages de Normandie. Mais il reste encore au Général à conquérir sa légitimité par l’acclamation du peuple sur le sol français récemment libéré.

Le Gaullisme a donné le droit de vote aux femmes en 1944, a lancé les nationalisations, la Sécurité Sociale, instauré l’élection du président de la République au suffrage universel et apporté plus de démocratie dans les entreprises avec la création des comités internes. Cependant, il se heurte à la classe politique croyant à tort que l’opinion publique le suivra.

Le 20 janvier 1946, Après dix-huit mois au pouvoir, le Général de Gaulle, en désaccord avec l’Assemblée constituante, démissionne. S’ouvre alors à lui une période pendant laquelle il va poser les bases d’un projet constitutionnel visant à empêcher la ratification de la Constitution de la IVe République qu’il juge mauvaise. Pour la contrer, il crée le Rassemblement du Peuple Français (RPF) en 1947. Le Général choisit finalement de quitter le parti. Il se consacre alors un temps à l’écriture, notamment celle de ses Mémoires de guerre.

Cependant, la IVe République ainsi que le gouvernement en position délicate perd le contrôle face à l’insurrection algérienne. Le Général est alors réclamé par l’opinion publique. Après avoir été rappelé à la tête du gouvernement, il permet l’instauration de la Constitution introduisant la Ve République en 1958 puis est élu à la Présidence de la République française en janvier. Durant ce mandat, il réforme l’Alliance atlantique. Aux accords d’Evian le 18 mars 1962 l’indépendance de l’Algérie est signée.

Suite à une grève générale et à la révolte étudiante en mai 1968, De Gaulle se retrouve acculé et, dans un dernier espoir, lance un référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat, qui se solde par un échec cuisant. À la suite de cet événement, le Général abandonne la politique et s’éteint dix-huit mois plus tard, le 9 novembre 1970.

2020 a été l’occasion de rendre hommage à Charles de Gaulle, à double titre ; en célébrant le cinquantenaire de sa disparition et les 80 ans de l’Appel du 18 juin 1940, qui a marqué l’organisation de la résistance. C’est donc une double exposition qui sera présentée, sur l’ensemble de son parcours d’une part et sur la période 1940 -1944. Textes, photos d’archives, film et discours audio permettront de faire revivre cet homme illustre au destin exceptionnel.

Un des rares hommes politiques français auquel tous se réfèrent 50 ans plus tard !

Centre culturel Saint-Exupéry, Rue de la Station, Franconville, France

Démarches
en ligne
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×