Handicap – Mes droits

 

 

Il faut constituer un dossier à la MDPH, composé d’un formulaire et d’un certificat médical à compléter par mon médecin, si j’ai plusieurs handicaps, il faudra joindre plusieurs certificats médicaux.

Vous pouvez retirer ce dossier :

Pour remplir ce dossier vous pouvez vous faire aider par une assistante sociale sur rendez-vous à la MDPH ou au centre communal d’action social (CCAS).

  • L’allocation d’éducation d’enfant en situation de handicap : (AEEH)

Les conditions
Vous avez un enfant handicapé de moins de 20 ans. Votre droit dépend du taux d’incapacité de l’enfant. Ce taux est apprécié par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) (si on click la définition doit apparaitre en dessous : c’est une commission pluridisciplinaire, qui décide et valide la reconnaissance du ou des handicaps, et les différentes demandes y afférentes ; je peux aussi être convoqué par l’équipe pluridisciplinaire ou la CDAPH, ou je peux demander à être reçu. Si je ne suis pas d’accord par la décision, j’ai deux mois pour faire appel de la décision)

Cette allocation peut être combinée avec six compléments lorsque la nature ou la gravité du handicap nécessite :

  • l’aide d’une tierce personne
  • la réduction ou l’arrêt d’activité professionnelle d’un ou des parents
  • des dépenses particulièrement coûteuses

Pour en savoir plus : http://www.caf.fr/allocataires/droits-et-prestations/s-informer-sur-les-aides/petite-enfance/l-allocation-d-education-de-l-enfant-handicape-aeeh

  • Allocation adulte handicapé

Les conditions :

Vous devez résider en France et être :

  • Français ou membre de l’Espace Économique Européen (EEE),
  • Votre taux d’incapacité doit être au moins égal à 80%.
  • S’il est compris entre 50 et 79%, vous devez :
    • être reconnu dans l’impossibilité de procurer un emploi
    • être âgé de moins de 60 ans
    • ne pas avoir travaillé depuis au moins 1 an.

Le montant :

Votre droit dépend de vos ressources. Elles ne doivent pas dépasser un plafond annuel.
Vous n’avez pas de ressources, vous recevrez de l’A.A.H. Sinon, vous recevrez un montant variable calculé en fonction de vos ressources, c’est l’A.A.H. différentielle.

  • Les Compléments de l’AAH
    • Vous avez un taux d’incapacité d’au moins 80%.
    • Vous bénéficiez de l’A.A.H. à taux plein ou en complément d’une pension.
    • Vous disposez d’un logement autonome.
    • Vous avez moins de 60 ans.
    • Vous avez une capacité de travail inférieure à 5 %.
    • Vous n’avez aucune activité professionnelle.
    • Vous n’avez perçu aucun revenu professionnel depuis au moins un an et vous n’avez pas exercé d’activité professionnelle.
    • Vous disposez d’un logement indépendant pour lequel vous bénéficiez d’une aide au logement.

Vous recevrez peut-être en plus de l’A.A.H. le complément de ressource ou a majoration pour la vie autonome.

Si vous êtes hospitalisé ou en établissement médico-social plus de 60 jours, le versement de l’A.A.H. est réduit et celui du complément ou de la majoration est suspendu.

  • Autres droits

Le versement de l’Allocation aux adultes handicapés vous permet d’être affilié à l’assurance maladie maternité et exonéré de la taxe d’habitation et de la réduction sociale téléphonique.

Démarches
en ligne
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×