Parcs et Jardins

Avec ses 220 hectares d’espaces verts, ses parcs et ses jardins, Franconville offre de nombreux lieux de détente et de convivialité. Au coeur de la ville, le Bois des Éboulures, acquis par la municipalité afin de le préserver, est un lieu propice au footing, au parcours de santé ou à la flânerie en famille et à la découverte de la faune et de la flore avec ses parcelles laissées à l’état naturel. De même, l’aménagement de la Butte du Parisis permet de se promener jusqu’à Montigny-les-Cormeilles sans rencontrer de voitures.

L’arboretum du Parc Cadet de Vaux présente de nombreuses essences rares parmi les nombreuses familles et variétés d’arbres et d’arbustes répartis de par le monde. On y découvre notamment plusieurs variétés de pins, de cèdres, d’hêtres rassemblés autour de deux  » arbres stars  » :

Le Sequoïa de Californie ou Sequoïa Giganteum : considéré comme l’un des plus grands arbres de la planète, il est originaire des pentes orientales de la Sierra Nevada en Californie. Un spécimen unique au monde atteint 83 mètres de haut et pèse 2 000 tonnes.

Le Gingo Biloba ou arbre à 40 écus : ce conifère possède un long pedigree qui remonte à 200 millions d’années. Après la période glacière, il n’a survécu à l’état sauvage qu’en Chine du sud-est. Au premier millénaire avant notre ère, les moines bouddhistes l’avaient désigné  » arbre sacré « , peut-être en raison de sa longévité.

Bien d’autres arbres sont à découvrir comme le Pin Grifithii, originaire de l’Himalaya et reconnaissable à ses longues aiguilles vert cendré, le Prunus Pissardi et ses fleurs pourpres, le Pin Noir d’Autriche

Le Blason Floral de la ville ouvre l’accès du Parc de la Mairie. Lieu de promenade, il est également fort apprécié des photographes, car on y trouve de superbes massifs propices à de très jolis décors pour les photos de mariage. On y trouve également de beaux spécimens d’arbres, dont un Sequoïa de Californie, comme dans le Parc Cadet de Vaux.

Le Bois des Eboulures, véritable parc boisé au coeur de l’agglomération

Sur 55 hectares, il constitue un exemple réussi d’intégration d’une zone naturelle dans un périmètre urbain. Cadre formidable pour toute la famille, le Bois des Eboulures est ouvert à tous ceux désireux de s’oxygéner en toute quiétude. Balades à pied ou en vélo, parcours de bicross ou de santé, piste de rollers, de jogging ou jeux d’enfants, chacun y trouvera une occasion de se détendre. Malheureusement ce bois a beaucoup souffert lors de la tempête de 1999 et plus de 1200 arbres y sont tombés. Son nettoyage et son reboisement sont toujours en cours.

Les jardins familiaux sont des parcelles de terrain mises à la disposition des habitants par la municipalité. Ces parcelles, affectées le plus souvent à la culture potagère, sont devenues également des lieux de convivialité et d’échanges, ils créent et renforcent les liens sociaux. Les jardins familiaux sont gérés par une association de loi 1901,déclarée en 2003.Ils sont situés Chemin des Cotillons côté Bois de Cormeilles et au-dessus du terrain de sport qui surplombe les résidences de la Fontaine Bertin et des Bûcherets. En plus de produire une diversité de fruits et de légumes destinés à l’usage familial, les jardins familiaux sont des réserves de biodiversité au coeur des villes, et des lieux d’éducation au respect de l’environnement et au développement durable. Une grande partie des jardiniers sont également des éco-citoyens qui produisent de manière écologique et responsable.

Le terme Éboulures signifie : « erreur de tissage due à excès de fil dans la trame », ce qui n’a aucun lien avec le bois ou le lieu.Nous n’avons trouvé aucune signification satisfaisante en rapport avec cet endroit.
Sur 55 hectares, il constitue un exemple réussi d’intégration d’une zone naturelle dans un périmètre urbain. Le Bois des Éboulures est considéré comme le poumon de Franconville. C’est un lieu de détente et de manifestations diverses. Plusieurs équipements sont offerts aux Franconvillois : un circuit de roller, un terrain de bicross, un terrain de foot, un terrain de pétanque, un parcours de santé et un Street work out.Régulièrement, y sont organisées des manifestations culturelles et sportives, notamment le Jumping international, des concerts, un cross
départemental, etc.
A l’origine, c’était une réserve Foncière de l’AFTRP pour la construction de la future ville nouvelle de Montigny-Beauchamp dont le projet avorta.Ce bois a beaucoup souffert lors de la tempête de 1999 et plus de 1200 arbres y sont tombés. Son reboisement est toujours en cours.

Ce massif boisé de 465 hectares au total, et classé  » zone sensible « , domine la ville. Depuis de nombreuses années, il fait l’objet d’un vaste projet de réaménagement, conduit par l’Agence des Espaces Verts, L’Ile-de-France, en coordination avec le syndicat de la Butte de Cormeilles dont Franconville fait partie, avec Sannois, Argenteuil, Cormeilles en Parisis et Montigny les Cormeilles. Depuis 2004, un parcours est aménagé afin de se rendre à pied jusqu’à Montigny sans rencontrer de voitures.

Démarches
en ligne
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×